But First…Let me take a selfie

Nicole-Snooki-Polizzi-Cara-Delevingne-Awkward-Inteview

Que seraient nos chers Instagram, Tweeter, Facebook et autres réseaux sociaux sans cette consécration de l’autoportrait numérique ? (Photo de moi, par moi, comment me remercier ? ). Petite définition d’abord, pour vous mettre dans le bain : “Un autoportrait photographique, généralement pris avec un téléphone portable et destiné à être publié sur les réseaux sociaux”. Telle est la définition du mot « selfie » dans la version 2016 du Larousse qui sera publiée en mai prochain.

L’individu Y de notre société actuelle est plus connecté que jamais, aussi, si Mademoiselle X désire se faire une place sur la grande toile, quoi de plus simple et de plus accessible, avec toute cette technologie, que l’Égoportrait ? Bien éloigné du  » Je pense donc je suis » de Descartes, le selfie prône aujourd’hui un « Je me prends en photo, donc j’existe dans la communauté internet » parfois en défaveur de ses auteurs. Car si le selfie est sensé mettre en avant une représentation décomplexée de soit, il apporte aussi à son paroxysme le culte de l’apparence, prônant un narcissisme et un jugement de l’autre toujours plus virulent.
Certaines personnes poussent tellement la chose que l’on finirait bientôt par penser qu’elles ne vivent que dans leurs téléphones et autres moyens de s’afficher sur un écran, quel qu’il soit. Parce que bien évidement, Mademoiselle X, qui se lève le matin, ressent un besoin vitale, que dis-je, presque viscérale de partager avec chacun sa merveilleuse bouche en cœur au réveil, au lieu de descendre directement prendre son petit-déjeuné ( qu’elle prendra surement en photo d’ailleurs ) comme tout le monde. On a même parfois l’impression que cette habitude à se prendre en photo devient presque maladive ( « il y a du soleil, attends une minute que je refasse mes cheveux pour me prendre devant cet arbre là bas ») comme si le besoin de se montrer, via toutes ces photos et ces sites, passait avant le regard que les gens proches de nous ( pas les followers mais bien des personnes proches, faites de chaire et de sang) peuvent avoir. Et alors quoi ? Que veut-on prouver ou se prouver en réalité? Que l’on peut potentiellement être la prochaine égérie Chanel parce qu’on a une nouvelle coupe de cheveux ?
Si bien que Mademoiselle K, qui ne se prend en photo que très rarement, et jamais sous un angle improbable soit disant à la mode, se retrouve à voir partout une panoplie de moues boudeuses ou aguicheuses, de gros plans ou de cheveux au vent presque étouffante. Ça rime à quoi, c’est une campagne pour Glamour Magazine? À moins que ce qui rende réellement heureuse mademoiselle X ce soit le nombre de « like » et de partages de sa photo…

rs_600x800-150225111050-B-nxVsQWkAAri6_
Bien évidement le selfie ne se limite pas à la sphère de Mademoiselle X. Cette mode est véhiculée par les stars, acteurs, chanteurs, mannequins, tous s’y mettent, mais aussi les personnalités politique qui voient surement dans ce geste l’idée d’être « proches » des internautes ( à savoir nous, êtres hyper-connectés) mais aussi d’être dans le « mouvement« et de paraître ainsi plus « cool« . A croire que celui qui n’a pas Snapchat ou Pinterest est un alien ! (et encore, on finirait par croire qu’eux aussi suivraient le concept!) Certes la photographie a largement permis un accès à l’autoportrait ou tout simplement au portrait qui propose ainsi à monsieur tout-le-monde de figurer sur une pellicule. Et celui qui, comme vous et moi, désire simplement, grâce à son appareil, garder un souvenir d’un paysage ou tout simplement d’un moment passé, ne se sent surement pas visé par ce culte du « moi ». Disons que l’on s’interroge lorsque Mademoiselle X ne voit aucune différence et ne fait aucune différence ( en matière de filtre par exemple, « Vintage » vous connaissez ? ) entre la photos d’un monument de Baths et ses pieds à la sortie de la douche.
Attention, je ne veux dénigrer personne. Bien évidement que chacun possède une part de narcissisme, c’est dans notre nature, sinon nous n’aurions pour nous-même aucune considération. Il m’arrive à moi aussi de me regarder dans le miroir et de me dire, après m’être préparé pour une soirée, que mes cheveux sont bien mis ou encore que je suis bien habillé. Une certaine confiance en soit est indispensable, et même vitale à une certaine stabilité du morale. Et même au delà de ça, je mentirai si je disais que je n’ai jamais mis le retardataire pour prendre une photo avec mon groupe d’amis ou juste pour avoir un souvenir de moi devant un lieu précis (la tour Eiffel, soyons original). Mais de là à me dire : « Tiens, je me prendrais bien en photo, là, maintenant, en train d’écrire un article pour le cours de théorie de communication de masse, et je mettrais même d’ailleurs un petit #Comdemasse en dessous » c’est encore un autre stade.

APTOPIX 86th Academy Awards - Audience

En résumé, le selfie, qui parfois se confond bien trop avec son cousin « selfish« , dicte à notre génération, et notamment aux plus connectés, la course à la photo de profil parfaite lorsqu’on lui consacre une réelle importance. Une photo de soi prise avec un smartphone n’a jamais tué personne ( la preuve, Ellen DeGeneres en a bien fait une aux Oscars et Jennifer Laurence en est sortie indemne, on aurait fait comment pour le dernier Hunger Games sinon? ). Disons plutôt que je déplore cette fâcheuse tendance à se montrer au monde entier pour tout et surtout pour rien dans le seul but de se créer une identité factice de superstar du net. Si je me prends en photos avec mon groupe d’amis, je n’ai pas forcement besoin de le partager sur Pinterest, Snapchat, Instagram, Tweeter, Facebook, Tumblr, et j’en passe. De là à acheter un « selfie-stick », c’est tout de même pousser le bouchon trop loin.
Je terminerais là mon avis sur le sujet, en attendant de lire vos commentaires,

paris
#Comdemasse

Ponyo L.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s